Sheetmetal software - RADAN 2021
Sheetmetal software - RADAN 2021
Sheetmetal software - RADAN 2021
Sheetmetal software - RADAN 2021

La nouvelle version RADAN 2021 offre une imbrication parfaite pour les poinçonneuses 

Des "Economies Considérables" et une Imbrication plus Rapide - plus des Améliorations apportées à Designer.

La CAO/FAO, les tubes, le pliage, le devis et l'outil de modélisation spécialisé CAD for CAM ont bénéficié d'un grand nombre d'améliorations dans le nouveau logiciel de tôlerie de Hexagon - RADAN.

CAO/FAO

RADAN 2021 franchit une étape importante pour les utilisateurs de poinçonneuses souhaitant effectuer des imbrications optimums sur leurs productions. Il est désormais possible d'utiliser Radnest Ultimate sur les poinçonneuses.

Selon Olaf Körner, Responsable produit, l'optimisation des imbrications avec ce module peut réduire le nombre tôles de 8% en un an. "Les fabricants qui dépensent des centaines de milliers d’euros par an réaliseront des économies considérables". Il ajoute que de nombreux fabricants constateront les économies de matières premières et surtout que la production d'un plus grand nombre de pièces sur une même tôle prend moins de temps. "Une économie supplémentaire bien appréciable".

Les documents atelier peuvent être générées automatiquement et envoyées à chaque machine, ce qui permet de gagner environ 50 minutes dans une journée où l'on produit jusqu'à 80 imbrications. Le code CN du projet est transmis à la machine et le document de production à l'opérateur. " Il suffit de cocher une simple case pour que ce document soit mise à jour, sans risque d'omission ou d'erreur ".

Radm-ax/Radtube

La nouvelle version aborde le problème des trous aléatoires - créés lorsque des morceaux de métal sont laissés dans une position dangereuse après qu'un trou ait été percé dans un tube.

Des découpes supplémentaires peuvent désormais être effectuées, séparant les débouchures de métal en plus petits morceaux qui tomberont plus facilement. 

Trois mises à jour importantes de la fonction imbrication en plusieurs parties :

  • La possibilité d'importer les numéros de commande et les ordres de fabrication, comprenant des détails sur l'ordre des pièces, afin qu'elles puissent être regroupées pour l'assemblage. "Cela signifie que tout peut être tracé à travers l'atelier." Ceci est réalisé via l'importation CSV ou en modifiant manuellement les données dans l’imbricateur automatique et en les affichant.
  • Il est désormais possible de lancer automatiquement la fabrication à partir d'un assemblage complet, sans avoir à prendre en considération soit les formes, les tailles ou les matières. Tout est calculé automatiquement à partir de l'assemblage, directement dans le moteur d'imbrication avec les numéros de commande et ordre de fabrication.
  • Un nouveau rapport des besoins de tubes a été ajouté, détaillant les profilés nécessaires pour un projet, qu'ils soient en stock ou à acheter.

La coupe commune peut désormais s’effectuer même si les extrémités présentent des coupes dans la conception. Deux coupes qui se chevauchent peuvent être converties en une séquence de coupe commune lorsque deux aspects spécifiques sont réunis ; premièrement, les caractéristiques des extrémités doivent être produites avec une seule coupe ; et deuxièmement, les coupes des extrémités doivent se chevaucher à hauteur minimum de 25%. Cela signifie que les trois quarts des éléments d’un tube peuvent désormais être pris en compte pour la coupe commune.

Radbend

Une nouvelle option améliore la vérification des collisions lors du séquençage automatique. Olaf Körner explique que cela est particulièrement utile pour le pliage de pièces longues et fines comme les profils en U. "Si le profile en U est particulièrement profond et qu’il est plié dans le mauvais sens, il pourrait se coincer dans la plieuse, serré autour des outils. Ce type de pièce peut être séquencé de manière à garantir qu'il n'y aura pas de collisions".

Radbend réduit désormais la manipulation lors du calcul automatique des séquences, en réduisant le besoin de rotation des outils et des pièces. "Chaque fois que les opérateurs doivent retourner une pièce, seuls ou avec un collègue, cela prend du temps.

Cette nouvelle fonctionnalité permet de calculer une meilleure séquence, ce qui signifie qu'elle peut être positionnée dans la machine plus facilement, améliorant ainsi la manipulation".

Et l'éditeur d'outils affiche désormais, par défaut, des informations additionnelles importantes, ce qui le rend plus convivial.

Radquote

"Les stratégies de coupe peuvent maintenant être spécifiées sur une pièce dans Radquote.  L’utilisateur va pouvoir indiquer la stratégie de coupe à appliquer - par exemple, si de l'oxygène ou de l'azote est nécessaire pour une pièce laser, et quelle finition est requise - car ces facteurs ont une incidence sur les coûts": dit-il. Les fichiers RADAN 3D peuvent être ajoutés au devis, renforçant ainsi sa capacité à lire les fichiers CAO créés par des systèmes tels que SolidWorks, Inventor, Creo et Catia.

De plus, les formes 2D peuvent être rapidement modifiées dans Radan 2D et mises à jour dans Radquote. "Certains systèmes de devis connus ne peuvent pas modifier facilement une pièce graphiquement. Grâce à cette amélioration dans Radquote, les fichiers imprécis seront facilement édités/modifiés dans Radan 2D et ensuite lus par Radquote".

Designer

Un certain nombre de fonctionnalités à la fois inédites et optimisées ont été ajoutées au module Designer, dont des "améliorations spectaculaires" pour la transmission du modèle fini à la FAO.

"Par exemple, il existe six manières différentes de transmettre les données de Designer vers la CFAO RADAN, notamment la transmission du déplié de toutes les pièces d’un assemblage qui seront ajoutées à un projet Radan, et celle d'une seule pièce dépliée avec une géométrie ouverte sera envoyée dans l'éditeur de pièces".   

Designer indique désormais les rayons dessinés qui seront diffèrents du rayon attendu lorsque la méthode de dépliage est égale à la largeur en V. C'est important pour le processus de dépliage et la dimension finale de la pièce. 

Une notification est fournie lorsque les géométries se chevauchent lors du dépliage. "Parfois, lorsqu'un modèle 3D est déplié, il ne fonctionne pas - les faces se superposent les unes sur les autres. L'utilisateur en est désormais averti et le résultat lui est présenté sous forme graphique".

Une nouvelle fonction ajoute coins en V, affichant en 2D le résultat du modèle 3D. Quant à la commande Split Edge, celle-ci peut désormais traiter les arcs, ce qui permet d'ouvrir plus rapidement un bord fermé.  

Pour conclure Olaf Körner déclare : “RADAN 2021 a atteint notre objectif de retirer certaines fonctionnalités en aperçu et de les intégrer à la version complète. Il représente, une fois de plus, Le logiciel à la pointe de la technologie pour les entreprises de tôlerie travaillant sur des modèles de leur conception ou importés au format CAO depuis d'autres systèmes”

 

Suivant

PDF icon